Présence Franciscaine en Carladez

Saint François

Les Franciscains

Franciscains à Murat

Clarisses en Carladez

Frères Franciscains en Carladez

 

Patrimoine Franciscain

Le Carladez

Les Saints Franciscains

Franciscains à Aurillac

Franciscains à Mur de Barrez

Tiers Ordre en Carladez

Frères Franciscains originaire du Carladez

Retour Site Clarisses Mur de Barrez

Chapelle Saint François de l'église de Mur de Barrez,Chapelle Saint François de l'église de Mur de Barrez
Mur de Barrez - Grand'rue - Maison Barthélémy - maison des soeurs Franciscaines - Mairie

1515                Fondation de l’Hôtel-Dieu par Pierre Barthélémy. La famille Barthélémy habitait à Mur de Barrez une maison dans la grand’rue. Cette maison de style Renaissance deviendra la maison des sœurs franciscaines, puis la mairie actuelle.

1559                La famille Barthélémy confie aux Cordeliers,  le soin des malades de cet Hôtel-Dieu.

1612                Le Frère franciscain Antoine Rousseau est gardien (Supérieur) du couvent de Mur de Barrez.

1632                Les Cordeliers de Saint François, sont chargés de l’instruction des garçons, de la consolation et du soin des malades.

27 mai 1633    Le Père Louis Grandis est gardien de l’Hospice de Mur de Barrez, il procède à la nomination d’un procureur.

15 juillet 1633 Gabriel de Barthélémy de Grammond, héritier de Jean de Barthélémy, donne cet Hôtel-Dieu aux Cordeliers à l’effet de s’y établir ; il les gratifie en même temps de quinze années de revenus, à la charge pour eux d’acheter à la place de cet Hôtel-Dieu, une maison qui porterait le nom d’Hôpital et où les pauvres seraient nourris, vêtus, et consolés.

 

1658                Après avoir été assez épisodique, la présence des religieux est permanente. Au moins dans les premières années de leur implantation, les Cordeliers assuraient l’aumônerie de l’Hôtel-Dieu.

1637-1679      Procès de la famille Barthélémy contre les Cordeliers, qui n’ont pas remplis l’obligation d’acquérir un nouveau lieu. Pendant ce temps, les pauvres sont abandonnés à leur sort, malgré les efforts de quelques particuliers de Mur de Barrez.

1679                Un arrangement intervient entre les Barthélémy, les consuls et les Cordeliers de la ville. Ces derniers versent à la ville la somme de 750 livres pour la construction d’un hôpital. Le choix de l’emplacement du nouvel établissement dura deux ans.

 

8 juillet 1681    Les administrateurs font enfin l'acquisition, d’une propriété appelée «Las Martres», située au faubourg de la ville, confrontant au Nord et à l’Ouest la rue du Verdier, près de la grande place

1685                La construction de la maison comprend une cuisine basse, une petite chambre pour l'aumônier ou pour ceux qui soigneront les pauvres, une petite cave, avec au dessus une chambre pour 6 lits et une chapelle séparée de celle-ci par un simple balustre, enfin un grenier au dessus.

1744                Lors de la  visite pastorale de Mgr Jean d’Yze de Saléon, Evêque de Rodez, à Mur de Barrez, les franciscains l’accueillent, et lui font visiter l’hôpital qu’ils dirigent.

1767                Il n’y a plus qu’un seul frère prêtre, le ministre provincial en envoie un second, mais celui-ci est assez inutile puisque Mur de Barrez compte déjà un chapitre nombreux en prêtres. Le ministre provincial propose d’unir cette maison au couvent de Rodez.

1769                Présence d’un frère laïc en plus.

1770                l’Hôtel-Dieu est érigé en Hôpital Général sous le titre de Saint-Jacques, et reconstruit au lieu-dit «Vieux cimetière» cédé par la communauté.

1771               Suppression officielle des Cordeliers de Mur de Barrez.

 

Plan de l’hospice de Mur de Barrez

 

Résidence du Parc de la Corette

 
Plan de l'hospice de Mur de Barrez

De 1815 à la fin du XXème siècle, des sœurs de la congrégation du Saint-Sacrement d’Autun ont pris soin des malades de l’hospice qui est devenu la maison de retraite de Mur de Barrez. En ce début du 3ème millénaire, celle-ci vient de se voir ajouter de nouveaux locaux tout neufs, avec un accès facilité pour la centaine de pensionnaires, et porte actuellement le nom de «Résidence du parc de la Corette».

 
Résidence du Parc de la Corette de Mur de Barrez

Les Sœurs Clarisses - Monastère Sainte Claire - 2 rue de la Berque - 12600 Mur de Barrez – www.steclairemur.org