Témoignages de Jeunes venues aider à l'hôtellerie

Témoignages d'Anne, de Catherine, de Claire...



      Témoignage de Claire DEMARS

Je suis Claire Demars, 20 ans, étudiante en dernière année pour être travailleur social. Il y a deux ans, je suis venue aider les clarisses pendant une semaine, mi juillet.

J’étais allée chez elles lors d’un été précédent avec ma famille. Eté qui fut rempli de soleil, d’un très bon accueil par les clarisses, bref, j’avais gardé un super souvenir de ces sœurs. Il s’est trouvé que quelques années plus tard et après avoir vécu une année de terminale intense, j’ai senti le besoin de m’arrêter un peu tout en rendant service. Je me suis rappelée de ces sœurs et du bon souvenir qui me restait. J’avais un vrai besoin de paix, repos et soleil (grâce au recul, il est plus facile de mettre des mots sur ce que je désirais). Après les avoir contacté et mon BAC dans la poche, je suis arrivée chez elles, dans leur contrée très lointaine pour une bretonne comme moi.

Pendant cette semaine, qu’ai-je fait, vous demandez-vous sans doute… Des choses variées : aider à mettre le couvert, à servir durant les repas, à nettoyer les chambres des hôtes, à cueillir des fruits (et profiter pour en manger, mais chut c’est un secret !). Ce temps de service était le matin, j’avais l’après midi de libre ! Or, Mur de Barrez, c’est vraiment une superbe ville, les alentours sont remplis de beaux chemins de randonnée, j’ai pu assister à de bons festivals… Il faut dire qu’au-delà du lieu qui a tout d’un endroit paradisiaque, les sœurs sont d’une très grande hospitalité : elles ont été à mon écoute, présentes durant le temps de service. Les relations avec les hôtes sont aussi agréables. Je me souviens par exemple avoir rencontré un couple de personnes âgées et d’avoir parlé des heures avec eux, avoir été à une représentation de musique actuelle. Tout cela s’est fait très simplement. Je me suis sentie très accueillie par tous et respectée dans mes besoins du moment.

Cette semaine m’a aussi permis de prendre du temps pour moi et avec le Seigneur. Et cela grâce à la nature, aux temps de prière dans la chapelle, aux offices ! Cette semaine a été un moment propice pour retrouver cette paix profonde et vraie que j’aime tant ! Oui, cette semaine n’a pas bouleversé ma vie (je suis rentrée sans doute la même) mais elle m’a permis de faire un pas sur mon chemin du bonheur, du don aux autres! En effet, je crois qu’en donnant et acceptant de recevoir, je peux apprendre à me connaître davantage et à me rapprocher de Dieu. Car cette semaine à Mur de Barrez, j’ai beaucoup reçu et les fruits sont encore là aujourd’hui !'

haut de page

      Témoignage d'Anne

J'ai découvert la Communauté de Mur-de-Barrez à l'occasion d'un séjour en Aumônerie durant ma préparation à la confirmation. Sœur Monique était la sœur d'un de nos accompagnants. La première prise de contact avec les lieux, la communauté et les environs fut très bonne.


Les étés suivants, j'y suis donc retournée pour les vacances avec ma maman. Trop jeune pour être "aide", j'ai tout d'abord sympathisé avec des habituées en me disant "Quand je le pourrais, moi aussi je le ferai!". Et dès que j'ai pu, je l'ai fait! Je garde un souvenir merveilleux de ces vacances "solidaires". J'ai été aide pendant plusieurs étés où l'hôtellerie était très remplie. Qu'importe, nous étions nombreuses! Les journées étaient bien remplies. Je n'avais pas l'impression de "travailler" mais plutôt de rendre service, comme j'aurai pu le faire à la maisons avant d'accueillir de nouveaux invités: ranger la table du petit déjeuner, préparer la chambre et la maison, mettre la table, servir, ranger... Tout ce qui fait la vie d'une maison... à plus grande échelle! Et quel plaisir de travailler au jardin sous un magnifique soleil, récolter d'énormes courgettes, passer en clôture pour essuyer la vaisselle (et constater qu'on peut aussi beaucoup rire et sourire dans un monastère!), faire un atelier d'épluchage pour donner de quoi faire à Sœur Monique (la cuisinière de la Communauté) et aller randonner les après-midi avec les hôtes, au buron, à Notre Dame de Lez ou au château de Valon.


Comme je l'ai écrit, nous étions nombreuses ces été là. Ce qui nous a aussi donné l'occasion de vivre des moments de partage enter nous et avec la Communauté. Je pense notamment à la préparation de la veillée au soir de la Sainte Claire, l'année où Sœur Alice était accueillie au sein de la Communauté.


Mes années d'études supérieures et mon activité professionnelles ne m'ont plus permis de pouvoir continuer à vivre ces temps estivaux à Mur-de-Barrez... et je le regrette!
Alors, si vous vous posez des questions, n'hésitez plus! Foncez et vous ne le regretterez pas! Descendez à la gare de Vic-sur-Cère et il y aura quelqu'un qui vous y attendra! Bonnes vacances et bon service!

haut de page



      Témoignage de Catherine CECCATO

Je suis venue aider les sœurs pendant une semaine en été, pour me rendre utile! En quoi consiste le service chez les sœurs? très simple: chaque journée commence vers 9 h pour nettoyer les chambres des hôtes qui s'en vont, faire les sanitaires, passer l'aspirateur, placer les draps propres, etc. Il y a environ 3 chambres à nettoyer par matinée. Avant chaque repas (sauf pour le petit déjeuner) on met le couvert (pour nous, c'était en moyenne 30 couverts) et on fait le service des plats tout en mangeant avec les autres hôtes; puis on débarrasse.

Toute l'après-midi, on est libre de faire ce que l'on veut : il y a de magnifiques balades autour du monastère, et il y a toujours un hôte sympa pour nous amener en voiture où on le souhaite! Le cadre est vraiment très beau car le monastère est en hauteur au milieu de monts  verdoyants , un peu à l'écart d'un adorable petit village de montagne très pittoresque : le panorama est superbe. Il y a même un petit chalet tout en haut d'un mont pas loin, au milieu des vaches et des nuages, le point de vue y est pas mal!Nous on a pu assister à la messe dans la minuscule chapelle du chalet...


Pour les fans de cuisine, ce qui était mon cas, on a le privilège de pouvoir aider La sœur cuisinière qui fait une cuisine comme pas deux, avec une variété de recettes impressionnante, et la cuisine y est trop trop bonne. Et bien sûr s'ajoute le charme de faire la tambouille pour toute une communauté, avec des casseroles gros modèles et les légumes du potager.

D'ailleurs pour celles qui aiment jardiner il y a du potentiel  : il y a un immense potager trop mignon "au pic de la falaise" où le monastère est juché, où on peut aider au désherbage, au ramassage des fruits, à l'arrosage...

Il y a bien sûr possibilité ( et cela participe beaucoup à l'ambiance du bénévolat, pour soi et pour la cohésion des filles qui viennent) d'assister aux 4 offices de la journée : laudes/messe/ vêpres/ complies. Il y a d'ailleurs la mère prieur qui a une trop jolie voix cristalline, et si c'est pas facile à suivre, c'est super apaisant à écouter, ça fait du bien.


En bref on peut venir le temps que l'on souhaite pour aider les clarisses, et en "échange" on est gratuitement nourries, logées, blanchies... et le cadre est superbe et apaisant! J'ai trouvé l'ambiance très sympa, et les quelques sœurs à qui l'on peut parler ( en plus de les voir toutes, pendant les offices seulement, car elles sont en clôture! ) sont trop sympa elles aussi. C 'est d'autant mieux si l'on vient avec une copine, où avec ses guides scoutes.


Important : quand on vient pour faire du bénévolat chez les clarisses, c'est bête à dire, mais il  faut avoir bien conscience d'être dans un monastère, où les gens ( familles, retraités, prêtres) viennent pour se reposer, et recherchent un cadre apaisant et priant. On doit donc abandonner momentanément les shorts et les décolletés de plage, histoire d'avoir simplement une tenue correcte, on est pas là pour faire du spectacle! même s'il fait chaud... Les clarisses recherchent des personnes qui viennent pour aider, et qui ont si possible une certaine attente spirituelle : on vient pas dans un monastère pour rien !

haut de page




Page d'accueil du site des clarissesContacter les clarisses de Mur de Barrez - Exposition : Présence des Franciscains en Carladez - Liens - Plan du site

Les sœurs Clarisses – Monastère Sainte Claire – 12600 Mur de Barrez - www.steclairemur.org