Présence Franciscaine en Carladez

Sainte Claire

Les Franciscains en Carladez

Clarisses de Boisset et Carlat

Clarisses de Mur de Barrez

Sœurs Clarisses avant la Révolution

Patrimoine clarien

Le Carladez

Les saintes Clarisses

Histoire des Clarisses

Clarisses d’Aurillac

Tiers Ordre en Carladez

Sœurs Clarisses après la Révolution

Retour Site Clarisses Mur de Barrez

Le Tiers Ordre en Carladez

 
Mur de Barrez - Maison Bartélémy - Maison des soeurs Franciscaines - Mairie

            La maison de Rodez, n’est plus la maison mère puisqu’il y a eu plusieurs unions avec d’autres sœurs franciscaines. Elles font partie de la congrégation des «sœurs de Saint François d’Assise».

 

Les Sœurs Franciscaines de La Devèze

 
La Devèze

L’Ordre de la Pénitence (apellé ainsi à ses débuts) c’est «La vie religieuse accessible aux personnes du monde.» Le Tiers-Ordre Franciscain tracé par saint François est fait pour tous. Ce mouvement s’est répandu rapidement. Et le Carladez a eu, particulièrement à la fin du 19ème siècle, un grand nombre de fraternités du Tiers-Ordre. Mais à partir de la moitié du siècle dernier, il y a eu un déclin de ces fraternités séculières.

 

 

Carte de la présence du Tiers-Ordre Franciscain en Carladez

 

La fraternité d’Arpajon a été érigée en 1883. La mission de 1921, redonna souffle et adhésion au Tiers-Ordre.

Aurillac a eu deux fraternités très vivantes qui ont compté parmi les plus florissantes de la Province d'Aquitaine : Notre dame aux Neiges et Saint Géraud :

La fraternité de Notre Dame aux Neiges d’Aurillac a été érigée en 1847, par l'abbé Bouange. Cette Fraternité de Sœurs, nombreuse et fervente, a compté entre 180 et 200 membres entre 1907 et 1941. Les Tertiaires d'Aurillac comprenaient le rôle actif que doit exercer le Tiers-Ordre, aussi s'occupaient-elles de toutes les œuvres paroissiales.

La fraternité de frères de Saint Géraud d’Aurillac a été érigée le 11 août 1883. Moins nombreuse que celle de Notre-Dame, mais toute aussi régulière et fervente, elle a compté jusqu’à 100 membres en 1909, puis 50 en 1937. En 1943, il y eut 30 vêtures.

Vers 1925-1926, le groupe du Tiers-Ordre Franciscain de Boisset  est bien vivant. La Fraternité, peu nombreuse, mais fervente, s’est accrue de 21 novices, compte 26 membres et d’autres membres se préparent à s’y agréger.

Le Tiers-Ordre de Giou-de-Mamou a été établi en 1883. En 1913, la fraternité comptait 25 membres.

A Lacapelle Viescamp, il y a un souffle de François d’Assise en 1879

La Croix Barrez : pésence entre 1870 et 1892.

Leucamp : En 1873, le zèle du directeur local fait accroître graduellement le nombre et la ferveur de ses Tertiaires.

Fondée vers 1851, la fraternité de Saint Mamet la Salvetat fait partie en 1864 des plus florissantes du diocèse de Saint-Flour. En 1935, on compte 41 postulantes, dont la moitié avait moins de 20 ans.

Marcolès : Présence entre 1870 et 1892.

Mur de Barrez : La première existence de laïcs franciscains dans «un groupement Tiers Ordre de la Pénitence» remonte à 1612. La deuxième fondation date des années 1870-1892.  En 1941, 32 postulantes ont prit l’habit.

Fondée en 1901, la Fraternité Notre-Dame des Oliviers de Murat a été érigée le 21 avril 1910. Très vivante, elle compta en moyenne une soixantaine de membres.

Thiézac : En 1873, vingt Tertiaires ont fait profession, d’autres se préparent.

Les bases d’une fraternité du Tiers-Ordre à Vic sur Cère furent jetées en 1869. Quatre ans après, elle était en pleine croissance comptait déjà de 50 à 60 membres. Et elle restaura la petite chapelle qui domine la ville. En 1898, la fraternité fondait un ouvroir.

 
Carte de la présence du Tiers-Ordre Franciscain en Carladez

Les Sœurs Clarisses - Monastère Sainte Claire - 2 rue de la Berque - 12600 Mur de Barrez – www.steclairemur.org