Retour page d'accueil

Année de la vie consacrée

du 30 novembre 2014 (1er dimanche de l'avent)

au 2 février 2016 (journée de la vie consacrée)

explication du Logo de l'année de la vie consacrée ou cliquer sur le logo


Cliquer sur le diaporama pour voir la vidéo

Mardi 2 février 2016 Clôture de l'année de la vie consacrée à Onet le château


Le mardi 2 février 2016 à Onet à la maison d'accueil, se tenait la rencontre de tous les consacrés du diocèse de Rodez. Nombreux, sont ceux qui se retrouvèrent dans une ambiance fraternelle, une maison préparée – très beaux bouquets de fleurs un peu partout, merci ! Les communautés aux spiritualités diverses se retrouvent pour clôturer l'année de la vie consacrée.
Père Demierre, délégué épiscopal à la vie consacrée, présente les diverses communautés et donne un aperçu de ce qui se vit dans le diocèse et invite ensuite à un échange en petits groupes.
Malgré l'âge des participants le dynamisme est au rendez-vous. Je retiens des échanges un désir de chacun et chacune à se recentrer sur l'appel à une vie consacrée, dans une famille spécifique, avec une couleur spirituelle, une actualisation du message des fondateurs, une adaptation dans un monde en mutation de la spiritualité de chaque famille religieuse. Trouver des moyens qui rejoignent le monde actuel sans perdre la saveur et l'identité propre à chacune des congrégations . Je suis frappée par le sérieux de la recherche de chaque congrégation malgré la pauvreté des communautés -âge et handicaps, petit nombre etc... Après un échange où chacun partage avec simplicité ce qu'il essaie de vivre et de construire, un repas « sorti des sacs » est mis en commun. Monseigneur Fonlupt rejoint l'assemblée. Sa simplicité et sa disponibilité, son écoute attentive et son intérêt pour la vie consacré nous disent l'importance de celle-ci dans le diocèse.
Un temps de mise en commun des groupes (un petit peu long ...) puis des témoignages divers nous donnent un aperçu du vécu des religieuses témoignant en EHPAD, auprès des plus pauvres ; les diverses interventions manifestent la vitalité des congrégations, souvent rejointes, aidées par des laïcs, des bénévoles curieux d'approfondir la spiritualité des fondateurs. C'est l'occasion de se réjouir des signes de Dieu dans le coeur des hommes de notre temps. Témoigner de l'appel du Christ, aujourd'hui, est le moteur de la vie des consacrés dans une humanité dépouillée de tout artifice ! La Parole partagée, vécue, des temps de prière ouverts à ceux qui le désirent donnent saveur et stimulent la vie religieuse. Père Evêque fera émerger ce qui est encourageant pour une vie consacrée.
L'Espérance qui nous habite, nous la célébrons au cours de l'Eucharistie présidée par notre évêque. Dans son homélie, Père Evêque nous invite à continuer dans la confiance et la joie le chemin de l'Evangile dans la recherche du Christ et le témoignage de notre vie donnée…. Temps fort de cette journée, en effet dans la diversité de nos charismes nous communion à une même joie, une même Espérance et nous recevons un même amour. La participation de chacun nous redonne un souffle, celui de l'Esprit de vie, pour avancer, là où nous sommes, au rythme de chaque congrégation, l'aventure de l'Evangile à la manière de nos fondateurs… Nous nous séparons, avec dans le coeur cette certitude : Nous devons croire aux rencontres et nous rencontrer. Merci à chacun de sa présence…(Une sœur Clarisse)


rencontre, repas, échanges et témoignages

« Ce qui m'a le plus marquée de cette journée, c'est le témoignage d'une sœur en maison de retraite qui disait que depuis qu'elle y était, elle avait plus de temps pour la prière, la Bible... Elle a passé toute sa vie à faire, à être active pour le Seigneur et maintenant elle est dans l' « être avec Lui ». Cela me marque d'autant plus que avant d'entrer dans la vie religieuse contemplative, je faisais beaucoup de chose pour la paroisse quand j'ai été interpellée par les propos du Pape dans sa lettre pour le Nouveau Millénaire où il disait « être avant de faire ». Merci à ces sœurs aînées qui nous donne le désir de continuer le chemin à la suite du Christ jusqu'au bout, dans l'acceptation du présent. » (Sœur Alice)

Messe de clôture de l'année de la vie

Quelle expression malheureuse que celle de 'clôture' ! Quel échec flagrant, quel terrible fiasco si ce jour est vraiment une clôture, une fin ! Il me semble qu'un mot a manqué en ce jour, c'est le mot ENVOI.
Bien sûr, un temps fort tel que celui de cette année ne peut s'étirer éternellement. Mais de même que notre appel initial ne peut tenir jusqu'au bout s'il n'est pas de temps en temps revigoré, restimulé par des temps forts, tels que des jubilés par exemple, ou des retraites ou encore des relectures, de même ce qu'il nous a été demandé de vivre cette année ne portera pas de fruit s'il se termine en ce jour de clôture ! Il s'agit bien de se remettre en route !
Le Pape François, dans sa lettre apostolique au début de l'année de la vie consacrée, nous fixait 3 objectifs.
« Regarder le passé avec reconnaissance » : comme il nous le rappelle, il ne s'agit pas d'une démarche archéologique ni nostalgique. Elle est nécessaire de temps en temps, mais n'a de sens que si elle est suivie des 2 autres.
« Vivre le présent avec passion » : va-t-on limiter cet objectif à une année ? Mais c'est justement ce que certains reprochent à des temps forts comme les JMJ ou les grands rassemblements, des soufflés qui retombent, à peine terminés ! Tout cela n'a d'intérêt que si la graine tombée dans la terre de ces événements extraordinaires porte fruit, se concrétise dans les événements ordinaires. Le Pape nous pose des questions : «  l'Evangile est-il vraiment le vademecum pour notre vie de chaque jour ? Jésus est-il vraiment notre premier et unique amour ? Sommes-nous aussi proches de nos frères et sœurs que ne l'étaient nos fondateurs ? » Va-t-on garder ces questions pour des temps extraordinaires ? Mais c'est tous les jours, jour après jour, qu'il faut nous les poser ! Cette année exceptionnelle a été là pour nous remettre en élan, en chemin, au cas où notre passion se serait légèrement laissée aller à une petite baisse de régime … on ne sait jamais … ! Or, il est évident que si nous ne vivons pas notre présent avec passion, centrés sur notre essentiel qu'est le Christ, il nous sera tout simplement impossible d'envisager le 3è objectif fixé par le Pape,
« Embrasser l'avenir avec espérance ». Le Pape François est lucide, il sait bien que la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui, tant pour la vie consacrée que pour l'Eglise en général d'ailleurs, n'est pas brillante. « Ne cédez pas à la tentation du nombre et de l'efficacité », nous recommande-t-il, tout comme Benoît XVI, qu'il cite, le faisait déjà : « Ne vous unissez pas aux prophètes de malheur qui proclament la fin ou le non sens de la vie consacrée dans l'Eglise de nos jours. » Facile à dire ! Mais quand les sœurs vieillissent sans que notre pastorale des vocations ne donne de résultats … quand des sœurs meurent les unes après les autres et que le nombre diminue … quand l'administration fait tout pour nier la particularité de la vie religieuse dans la société … quand … quand … Avec tout ça, comment faire pour ne pas tomber dans les griffes du tentateur, qui sait profiter de toutes ces difficultés pour nous murmurer au cœur : « Tu vois bien que c'est fini, que ta vie ne dit plus rien à personne aujourd'hui, même dans l'Eglise … Les dinosaures aussi ont disparu de la circulation aujourd'hui ! Allez, passe à autre chose de plus moderne, qui rejoindra les jeunes et les moins jeunes d'aujourd'hui ! »
C'est vrai, nous dit le Pape François, « parfois, comme il est arrivé à Elie et à Jonas, peut venir la tentation de fuir, de se soustraire à la tâche de prophète, parce qu'elle est trop exigeante, parce qu'on est fatigué, déçu des résultats. »
N'y aurait-il plus d'espérance possible alors ? Si, nous dit le Pape, à condition que nous la fondions « sur Celui en qui nous avons mis notre confiance et pour lequel rien n'est impossible. » A condition que notre vie dise que « Dieu est capable de combler notre cœur et de nous rendre heureux ». C'est le premier témoignage que la vie consacrée est appelée à rendre à l'Eglise et au monde aujourd'hui.
Et cela, vous en conviendrez, n'est pas que l'affaire d'une seule année, mais bien de toute une vie ! Alors, en route ! (Sœur Sylviane)


Dimanche 1er février 2015 : dimanche autrement avec les soeurs Clarisses à l'occasion de l'année de la Vie Consacrée. Vous êtes invités à nous retrouver  à 9h00 à la salle Saint Antoine au Monastère Sainte Claire pour un temps de partage autour d'un texte du Pape François (une animation pour les enfants est prévue). (pas de messe à 8 h 30 à Sainte Claire)

La messe aura lieu à 10h30 à l'église paroissiale Sainte Claire de Mur de Barrez . Vous pouvez participer ensuite au repas partagé à la salle Saint Antoine au Monastère Sainte Claire (les soeurs préparent le dessert, chacun peut apporter un "petit quelque chose" pour partager !). Possibilité de poursuivre le partage dans l'après-midi.


Lundi 2 février 2015 : Chandeleur, Présentation de Jésus au Temple : Fête de la Vie Consacrée. Messe à 10 h 30 au Monastère Sainte Claire



30 novembre 2014 : Ouverture de l'année de la vie Consacrée

Méditation de l'Avent 2014

Le pape François ouvre, en ce 1er dimanche de l'Avent, « l'Année pour la Vie Consacrée ». Et la Congrégation romaine pour la Vie Consacrée nos envoie une lettre pour cette occasion, intitulée « Réjouissez-vous ! » C'est avec quelques extraits de cette lettre, qui sont en fait des paroles du pape François (prononcées à diverses occasions), que nous allons cheminer cette année vers ce jour si étonnant où Dieu se fait homme, proche de chacun de nous. Des paroles qui sont faites pour nous éveiller, nous réveiller, nous aider à préparer la crèche de notre cœur.

1er dimanche de l'Avent

« J'invite chaque chrétien à renouveler aujourd'hui même sa rencontre personnelle avec Jésus Christ, ou au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par Lui, de le chercher chaque jour sans cesse. » (Pape François)

Voilà un programme intéressant pour entrer en Avent ! Lire la suite...


Monastère sainte claire de Mur de Barrez

www.steclairemur.org