5 clarisses du monastère Sainte Claire de Mur de Barrez en pèlerinage à Assise (Italie)

à l’occasion des 800 ans de la fondation de l’ordre des clarisses

§        photos d’Assise avec les témoignages des sœurs

§        photos et vie de sainte Claire

§        photos et vie de saint François

 

                                        

Photos et vie de Sainte Claire d’Assise            Saint François et Saint Claire d’Assise            Photos et vie de Saint François d’Assise

 

   8ème centenaire des sœurs Clarisses »

Quel merveilleux cadeau d’anniversaire nous a été donné à nous, lointaines filles de Ste Claire en ce pèlerinage aux sources de notre famille religieuse. Découverte pour certaines, retrouvailles, à plusieurs années d’intervalle, pour d’autres. Pour toutes, des moments très intenses sur ces lieux chargés de souvenirs encore et toujours si vivants de François et de Claire.

« Pèlerinage retraite » qui, par le regard sur les paysages contemplés par eux, nos pas dans leurs pas sur les chemins, notre prière rejoignant la leur – en tel lieu, à telle fête ; par exemple : Greccio pour la Nativité – N.-D. des Anges pour la naissance de l’Ordre des frères Mineurs et des sœurs de Ste Claire – Saint Damien pour celle des Pauvres Dames ; Greccio et la Nativité de notre Très-Haut Seigneur – et point culminant le dernier jour, sur la montagne de l’Alverne où François reçut dans son corps les marques de Jésus, crucifié par amour de ses frères.

Parcours d’une intense ferveur spirituelle – dans un climat de simplicité et de fraternité – ménageant des plages de liberté pour revenir nous replonger dans tel ou tel lieu plus chargé de vie pour l’une ou pour l’autre. Nous rentrons re-chargées, et reconnaissantes envers Dieu, envers François et Claire et tous ceux qui nous ont permis d’accueillir ce merveilleux cadeau de la Bonté de notre Père des Miséricordes. « Vivre pour le Louer » (Ste Claire) (Sœur Yolande)

 

 

Assise de nuit

La cathédrale Saint Rufin

 

Le plus beau souvenir de mon pelé à Assise c’est la journée où nous avons revécu « Les Rameaux 1212 ». Laudes à la cathédrale Saint Rufin à l’issue desquelles les frères nous ont remis des rameaux d’olivier. En passant par la maison de Ste Claire nous nous sommes rendus à pieds en silence à la Portioncule où les frères nous attendaient (comme Saint François pour Sainte Claire) La messe qui suivit fut émouvante. Pour commencer les frères nous ont lavé les mains et à la fin ils nous ont donné des messages qui demandaient du souffle (ils étaient écrit sur des ballons qu’il fallait gonfler !). Si j’ai été marquée par cette journée, c’est parce qu’elle m’a invitée à refaire la même démarche que Claire. Comme François, elle veut vivre l’Evangile et pour cela tout quitter : famille, maison, vêtements, bijoux, vie du monde et même ses cheveux que François lui coupera à la Portioncule. Et après cela, qu’est ce qui l’attend ? L’avenir, elle l’ignore. Va-t-elle rejoindre une communauté existante ? Ou s’installer ailleurs ? Est-ce que d’autres jeunes filles vont la rejoindre ? Elle ne sait rien. Elle a une confiance absolue en Dieu. Elle s’abandonne entre ses mains. En méditant sur le chemin de Saint Rufin à la Portioncule, j’ai senti que Dieu me demandait comme à Claire de remettre à nouveau toute ma vie entre ses mains. Je demande à Claire de m’aider à me laisser façonner par le souffle de l’Esprit de Dieu. (Sœur Chantal)

 

 

En cette année du Jubilé, j’ai eu la grâce de pouvoir retourner à Assise, quelle joie ! Durant ce pèlerinage il y a eu des temps forts, tout particulièrement le jour où nous avons fait mémoire du départ de Sainte Claire pour la Portioncule. Deux frères franciscains nous ont donné, à Saint Rufin, un rameau d’olivier et nous sommes parties en silence jusqu’à Sainte Marie des Anges où ces mêmes frères nous ont accueillies, puis nous avons eu une Eucharistie. Un autre moment privilégié, c’est Saint Damien, lieu de paix profonde, de la présence palpable de Claire et de François ; temps d’approfondissement de notre charisme, temps de questionnement sur l’avenir pour le remettre entre les mains de François et de Claire. Un autre point qui m’a particulièrement touchée c’est l’accueil des frères, sœurs et des laïcs franciscains et puis Greccio, les Carceri... (Soeur Monique)

 

 

De ce pèlerinage à Assise : tout est grâce. Plusieurs choses m’ont particulièrement marquée durant ce pèlerinage, qu’il soit sur les pas de saint François mais surtout de sainte Claire. Les sœurs du Protomonastère ont été tout accueil pour nous et nous ont permis de prendre un temps de prière devant le corps de notre sainte patronne et devant sa Règle et son privilège de pauvreté. Partout nous avons été accueillies fraternellement, avec une grande disponibilité. C’est vrai qu’en période hivernale, il y a moins de touristes. Frère soleil qui était au rendez-vous, la vie du groupe fraternelle...

 Durant toute une journée, nous avons revécu le parcours de Ste Claire le jour des Rameaux 1212. 800 ans après, nous avons reçu les Rameaux à la cathédrale Saint Rufin, nous sommes passées par la maison paternelle de Claire et sorties par la porte des morts. A travers rues et ruelles, nous sommes sorties de la ville d’Assise par la Porte Sementone et avons rejoint Sainte Marie des Anges. Là les Frères franciscains nous ont accueillies à la Portioncule. Ensuite direction  Bastia, où nous avons pu entrer dans l’église Saint Paul, voir les « descendantes » des Bénédictines qui avaient accueilli Sainte Claire il y a 8 siècles, et le socle de l’autel auquel Claire s’était agrippée. Nous avons terminé la journée par les vêpres à Saint Damien, chantées par les frères dans la langue de nos fondateurs. Que j’ai aimé cette autre journée avec sainte Claire passée à Saint Damien ! Là, j’ai pu m’imprégner des lieux où vécut sainte Claire. C’est là qu’elle priait, qu’elle dormait, qu’elle mangeait, qu’elle contemplait... Dans la chapelle, le Christ de Saint Damien (une reproduction) est là pour me (nous) dire encore aujourd’hui « répare mon Eglise ». (Sœur Alice)

 

 

Quelques vues d’Assise

 

Chapelle des clarisses française colettines d’Assise

 

  

Assise ville des rencontres interreligieuses

 

 

Début d’année 2012 : 5 pèlerines du Monastère Sainte Claire de Mur de Barrez prennent la route. Train et autocar (Pullman comme on nomme ce moyen de transport en Italie) les conduiront à bon port : Assise !!!

« Connaître » ou  « revoir » Assise, quel rêve pour une clarisse ! Rêve qui se concrétise pour nous aujourd’hui. Le cœur s’ouvre tout grand – les yeux s’écarquillent pour accueillir ce que François et Claire, nos Maîtres spirituels veulent nous léguer. Ils sont, en ces lieux, si présents. Mais que dire des fruits de cette rencontre ? Je ne peux que souhaiter à beaucoup l’expérience d’un tel pèlerinage. Mais je précise bien = pas un circuit proposé par une agence de tourisme ! On va à Assise en pèlerin. Il existe des pèlerinages organisés par la famille franciscaine – renseignez-vous et bonne route ! Une participante. (Sr Marie Elvire)