La communauté des Clarisses de Mur de Barrez est heureuse de partager avec vous la joie de

Sœur Alice du Christ Roi (Alice NICOLAS)

qui a été consacrée à Dieu pour toujours par la profession solennelle dans l’ordre de Sainte Claire, au cours de l’Eucharistie

le jeudi 19 Août 2010 à 10 h 30

Neuvaine de préparation (du 11 au 19 août)


Déroulement de la cérémonie


Profession Solennelle de Soeur Alice du Christ Roi

Mur de Barrez le 19 août 2010

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton

coeur, de toute ton âme et de toute ta force.

 

 

 Chant d’entrée :                 Fraternité 2000

 





 

 

Mot d’accueil du célébrant

 

 

Prière pénitentielle :             Al 597      Messe du Peuple de Dieu

 

Kyrie eleison, Kyrie eleison,

Christe eleison, Christe eleison,

Kyrie eleison, Kyrie eleison,

 

Gloria :                               Al 597      Messe du Peuple de Dieu

 

Gloire à Dieu, Gloire à Dieu, au plus haut des cieux !

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime !

Nous Te louons, nous Te bénissons, nous T’adorons,

Nous Te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense Gloire,

Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout puissant.

Seigneur Fils unique, Jésus-Christ, Seigneur Dieu,

Agneau de Dieu, le Fils du Père,

Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière.

Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Car toi seul es Saint, Toi seul es Seigneur,

Toi seul es le Très-Haut, Jésus-Christ.

Avec le Saint Esprit, dans la gloire de Dieu le Père. Amen!

 

 

1ère Lecture : Lecture du livre du Deutéronome (Dt 6, 4-8a)

 

Moïse disait au peuple : « Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l'Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces commandements que je te donne aujourd'hui resteront gravés dans ton coeur. Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse, à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé.

 

 

Psaume :    Ps 22, 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien. 
Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.


Il me mène vers les eaux tranquilles 
et me fait revivre ; 
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal, 
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure. 

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ; 
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante. 

Grâce et bonheur m'accompagnent
tous les jours de ma vie ; 
j'habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

 

2ème Lecture : Lecture de la 1ère lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1Co 7, 32-35)

 

J'aimerais vous voir libres de tout souci. Celui qui n'est pas marié a le souci des affaires du Seigneur, il cherche comment plaire au Seigneur. Celui qui est marié à le souci des affaires de cette vie, il cherche comment plaire à sa femme, et il se trouve divisé. La femme sans mari, ou celle qui reste vierge, a le souci des affaires du Seigneur ; elle veut lui consacrer son corps et son esprit. Celle qui est mariée a le souci des affaires de cette vie, elle cherche comment plaire à son mari. En disant cela, c'est votre intérêt à vous que je cherche ; je ne veux pas vous prendre au piège, mais vous proposer ce qui est bien, pour que vous soyez attachés au Seigneur sans partage. Frères, j"aimerais vous voir libres de tout souci. Celui qui n"est pas marié a le souci des affaires du Seigneur, il cherche comment plaire au Seigneur.

 

 

Acclamation à l’Evangile :   Shultz

 

 

Evangile : Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 13, 44-46)

 

Jésus disait à la foule ces paraboles : « Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l'homme qui l'a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète la perle. »

 

Homélie par le Père François Nicolas (spiritain)


« Nous venons d’entendre trois lectures choisies par Alice. Ces textes nous parlent d’un trésor ou d’une perle trouvés dans un champ ; ils évoquent aussi la liberté promise à ceux qui aiment le Seigneur par-dessus tout. On y sent transparaitre la joie de st François et de saint Claire, ce bonheur des pauvres qui a bouleversé leur vie et celle de milliers de frères et de sœurs à leur suite.


C’est le Seigneur qui en premier est venu au devant de toi Alice, comme il vient au devant de chacun de nous par le baptême, comme il l’a fait jadis pour son peuple. L’invitation transmise par Moïse est toujours la même : « aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toutes ses forces » ; avec le conseil de se le « répéter chaque jour, en maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé ». Les psaumes que tu chantes à l’office chère Alice, aux différentes heures de la journée, sont ainsi chargés depuis les origines de l’expérience quotidienne de la vie humaine à la recherche de Dieu: avec ses échecs, ses faiblesses, mais aussi et surtout la certitude de ce que notre nom est inscrit dans sa main. Avec tes sœurs, avec toute l'Église , tu aimes ainsi dire en toute paix et confiance : « le Seigneur est mon berger, avec lui je ne manque de rien ; il me mène vers des eaux tranquilles et me fait revivre ». Et c’est pour cela que aujourd’hui tu nous dis «  j’habiterai la maison du Seigneur, tous les jours de ma vie » ; car tu as reçu dans ton cœur une invitation que le Seigneur t’a adressée personnellement .


La maison du Seigneur, chère Alice, a pris pour toi le visage concret de cette communauté que tu as commencé à connaître et aimer depuis que tu étais toute jeune. Au fond de toi, il y avait cette question : « maître, où demeures-tu » ; et c’est là qu’il t’a dit «  viens et vois ». C’est ici que tu as trouvé un trésor au milieu des champs et des collines. Et c’est pour cela que aujourd’hui tu es prête à « tout vendre », comme dit l’évangile, en faisant les trois vœux de ta profession définitive.


Tu viens de faire une session où tu as médité sur le sens de tes engagements, et tu m’as envoyé un mail où tu me confiais les mots clefs que tu avais notés.


Le mot qui t’a rejoint , à propos du vœu de chasteté a été celui de « plaire » à Dieu. Déjà, par le baptême, nous découvrons la joie de plaire à Dieu en nous laissant modeler par ses mains, comme celles du potier travaillant l'argile et respectant sa fragilité. Pour la vie religieuse, nous pouvons employer le mot biblique de « séduction », en nous ce verset du psaume chanté hier pendant la veillée : « Le roi a été séduit par ta beauté » : cette beauté qu’Il met lui-même dans le cœur. Tu as été séduite par le Seigneur, tout particulièrement sur les chemins d’Assise où tu est allée avec l’aumônerie diocésaine de Meaux et en Famille Franciscaine lorsque tu as participé au Trimestre Franciscain. Tu y as rencontré le « très bas », plus intime encore à toi-même que toi-même, dans un émerveillement secret. Avec le désir d’un don de toi sans partage , pour toujours, corps et âme. Dimanche dernier, pour la fête de l’Assomption, nous avons lu dans l’office cette belle phrase d’un Père de l'Église à propos de Marie : « Ton corps virginal est tout entier la demeure de Dieu ». Tous sont uniques pour le Seigneur ; mais nous avons besoin que certains nous rappellent par le don total de leur vie que notre corps lui-même est appelé à devenir la demeure de Dieu. Saint Paul évoque le fait que dans la vie de couple, chacun peut se sentir par moments divisé entre le souci des « affaires de cette vie » et le « souci des affaires du Seigneur ». C’est d’ailleurs vrai pour nous tous : aujourd’hui particulièrement, nous nous apercevons parfois que nous n’avons plus de temps pour le temps : pour aimer gratuitement, pour plaire à nos proches, et pour plaire à Dieu en priorité . Merci Alice de nous dire ton choix de consacrer tous les instants de ta vie à plaire au Seigneur. Et le Seigneur t’a invité à faire ce choix, et tu reconnais ce désir qu’il a manifesté au fond de ton cœur : que tu lui plaises toujours davantage ; et que tu y trouves la joie ; la joie parfaite comme dirait st François. C’est-à-dire cet amour de Dieu qui nous permet de tout accueillir avec lui dans la vie de chaque jour, jusqu’à la croix.


Par le vœu de chasteté ton désir de plaire à Dieu, grâce à sa présence dans ta vie , va transformer de l’intérieur tous tes désirs et tous tes soucis . Ce sera à la fois un émerveillement et un combat ; mais ta fidélité sera nourrie de la constatation grandissante de bien des signes concrets de la fidélité du Seigneur envers toi .


Au sujet de la pauvreté, si chère à Saint François et sainte Claire, tu as noté Alice qu’elle consistait à abandonner ses possessions. L’expérience montre que garder par devers soi quelque bien nous rassure ; car c’est un pouvoir que nous avons sur l’avenir. Et tu as fait à ce propos le lien avec la phrase : « tu aimeras Dieu de toute ta puissance ». Tu veux affirmer qu’en donnant tout à Dieu, et comme signe de cela en partageant avec ta communauté tout ce que tu as ou pourrais acquérir, tu acquiers une grande puissance sur le cœur de Dieu. Tu te refuses en tout cas à cette forme de pouvoir sur les autres que donne tout bien gardé uniquement pour soi. Tu retrouves là cette image du vrai trésor dont parle l’évangile et qui mérite que l’on vende tout ce que l’on a. Là où se trouve ton cœur, là est ton trésor et ta sécurité. Et ta communauté, vivant passionnément la pauvreté à la suite de Claire et de François, sera aussi le lieu du centuple pour toi… d’une manière différente que dans nos façons de compter.


A propos du vœu d’obéissance, Alice, tu as relevé le mot de liberté ; . en notant : « Par l’obéissance, on affirme sa liberté en livrant sa vie entre les mains d’un autre » et ceci : « tu aimeras le Seigneur de toute ton âme, même s’il prend ta vie » . Tout d’abord , je voudrais souligner que pour chaque vœu , tu as eu soin de retenir le passage du mot indéfini : « on » (on s’engage à ceci ou cela) , au mot « tu », qui est d’abord une réponse à un dialogue personnel : « Tu aimeras le Seigneur… » . Car c’est bien de toi, de ta liberté, de ta façon d’aimer qu’il s’agit. Dans l'Écriture, toutes nos relations avec Dieu sont décrites effectivement comme des dialogues personnels où s’engage la liberté de chacun : «  si tu veux, suis-moi » disait Jésus à chaque disciple qu’il appelait. Ta liberté Alice, tu l’engages vis-à-vis du Seigneur. Et tu engages cette liberté dans le lien d’appartenance à ta communauté. Tout baptisé sait déjà qu’il n’est pas seul et le baptême , en nous libérant de nous même, nous introduit dans cette dépendance mutuelle grâce à laquelle nous devenons nous-mêmes ce que nous sommes, c’est-à-dire créés à l’image de Dieu. Le Père et le Fils sont liés éternellement l‘un à l’autre dans l’Amour de l’Esprit. Et par l’obéissance ta vie passe aussi du « je » au « nous » ;  ensemble nous disons « notre Père » , ensemble nous apprenons à aimer et à partager. Nous sommes donnés les uns aux autres, et nous nous donnons les uns aux autres. Tu sais Alice, que la vie en communauté est le lieu du face à face quotidien : dans une communauté, comme dans une famille, plus nous sommes proches, plus nous avons à gérer les tensions qui souvent résultent de petites revendications d’autonomie, de prise de distance . La vie commune dans la vie religieuse est un laboratoire privilégié où s’invente la confiance et la joie que donne tout rapport vrai , et finalement c’est ce qui nous rend libres.


Les trois vœux que tu vas prononcer Alice, tu le sais, ne sont pas seulement des vœux pour toi ; ils sont aussi des signes pour aider les hommes de notre temps à retrouver une véritable liberté . Le voie suivie par St François et Sainte Claire a permis à leurs contemporains de redécouvrir les béatitudes de l'Évangile. Il n’est pas nécessaire d’être nombreux dans un couvent pour en témoigner. Mais ce témoignage déborde largement le couvent : il rejoint les familles, le village, les autres communautés chrétiennes, et le monde lui-même . Parfois nous sommes gênés d’entendre tout ce que les médias disent des erreurs et des péchés de l'Église Mais ils savent aussi mettre le doigt sur ce qui est vrai et par là interroge tout le monde : ils ont beaucoup parlé de mère Térésa, de mère Emmanuel ou de l’abbé Pierre. Un film vient de sortir sur ces contemplatifs qu’étaient les sept moines de Tibhirine, au cœur de l’Algérie . Ils ont été et restent les semeurs d’une évangélisation renouvelée. Si notre temps aime les statistiques, les rendements apparents et les chiffres, il a montré qu’il pouvait être ébranlé, changé par le témoignage de quelques témoins. Oui, Il n’est pas indifférent pour les gens, quelle que soit leur croyance, de savoir comment dans nos communautés religieuses nous gérons ensemble l’obéissance et la liberté, la pauvreté et le partage, la façon d’aimer ; et finalement comment nous devenons pour eux Parole, appel de Dieu.


La liturgie, il y a peu de temps, nous parlait du retour décisif du Seigneur. Les premiers chrétiens, comme ceux d’aujourd’hui s’interrogeaient sur le moment de sa venue. Ce retour reste caché à nos yeux humains, de même que notre vie reste aussi cachée en Dieu. Mais le Seigneur nous l’a assuré, il est déjà là dès que deux ou trois sont réunis en son nom. Aussi, chère Alice et vous toutes mes sœurs, nous vous remercions d’être témoins au milieu de nous de la venue du Royaume aujourd’hui. L'esprit Saint sait faire naître la vie nouvelle du grain qui a été enfoui dans la terre. Ce que tu sèmes aujourd’hui par tes vœux, fais partie des moissons qui se préparent.


Et je demande au Seigneur de susciter d’autres appels comme le tien, afin que des jeunes puissent trouver la joie de se laisser séduire totalement par lui, et pour se joindre à la moisson qui se prépare. »


 

Appel 

 

Le célébrant :       Sœur Alice

 

Sœur Alice :         Tu m’as appelée Seigneur, me voici.

 

Le célébrant :       Sœur Alice, déjà consacrée par l’eau et par l’Esprit au jour votre baptême. Par la profession religieuse, voulez-vous rendre plus profonde cette consécration ?

 

Sœur Alice :         Oui, avec la grâce de Dieu et l’aide de mes sœurs, je veux approfondir ma consécration d’enfant de Dieu par le baptême, centrer toute ma vie vers le Seigneur, pour le servir selon mon appel et habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie.

 

Le célébrant :       Selon l’Esprit de Sainte Claire et Saint François, voulez-vous avancer de tout votre cœur, confiante, allègre et joyeuse, sur le chemin de l’Evangile, en suivant la voie de la simplicité, de l’humilité et de la pauvreté ?

 

Sœur Alice :         Oui, avec la grâce de Dieu et l’aide de mes sœurs.

 

Le célébrant :       Voulez-vous, comme le Père, qui n’a rien gardé pour lui et qui nous a donné son Fils Unique, ne pas vous attacher aux choses de ce monde et choisir la Pauvreté de l’Evangile à la suite du Christ, à la manière de Claire et François, en vue des Vraies Richesses Eternelles ?

 

Sœur Alice :         Oui, avec la grâce de Dieu et l’aide de mes sœurs.

 

Le célébrant :       Voulez-vous librement, comme l’Esprit qui est relation d’amour entre le Père et le Fils rendre plus fécond le lien d’amour entre Dieu et les hommes, en réponse à un don gratuit de Dieu, garder la chasteté, comme signe radical de votre attachement au Christ, en vue de l’Unique Amour ?

 

Sœur Alice :         Oui, avec la grâce de Dieu et l’aide de mes sœurs.

 

Le célébrant :       Voulez-vous vivre l’obéissance,  comme le Christ nous l’a appris en obéissant au Père en faisant la Volonté de Dieu,  et par amour pour lui, en vue de la Vraie Liberté ?

 

Sœur Alice :         Oui, avec la grâce de Dieu et l’aide de mes sœurs.

 

Le célébrant :       Voulez-vous engager librement et concrètement votre vie dans cette communauté de Mur de Barrez, où vous avez été appelée pour vivre avec des sœurs la vie fraternelle, dans la joie et la simplicité, pour être à l’exemple de Claire le miroir qui reflète l’amour de Dieu ?

 

Sœur Alice :         Oui, avec la grâce de Dieu et l’aide de mes sœurs.

 

Le célébrant :       Fidèle à l’Eglise, voulez-vous vous consacrer totalement à sa mission, dans l’Ordre de Sainte Claire pour rendre grâce de la beauté de la création, témoigner de l’amour de Dieu envers chacun de ses enfants, porter au pied de la croix les souffrances du monde, et prier pour que chaque être réponde à l’appel du Seigneur selon sa vocation. ?

 

Sœur Alice :         Oui, avec la grâce de Dieu et l’aide de mes sœurs.

                          

Le célébrant :       Et vous mes sœurs, au nom de l’Eglise et de toutes les sœurs de Claire et de François, voulez-vous communier à l’Alliance que Dieu va sceller avec sœur Alice ?

 

Les sœurs :          Oui, nous le voulons.

 

Le célébrant :       Et vous, Bernadette Nicolas, que le Seigneur a donné avec Jean-Pierre pour parents à sœur Alice, voulez-vous vous associer à la consécration de votre fille en la donnant généreusement au Seigneur ?

 

La maman :          Oui, je le veux

 

Chant :                               L   7          Tu m’as séduit Seigneur

 

        

Appel à l’Esprit   (Sœur Alice se prosterne : c’est un signe de confiance totale et d’abandon au Seigneur, dont l’amour a saisi toute sa vie. Invoquons l’Esprit Saint, qu’il la comble de sa force.)

 

 

 

 

 

 

 

Qui diceris Paraclitus,

donum Dei altissimi,

fons vivus, ignis, caritas

et spiritalis unctio.

 

Tu septiformis munere,

dextrae Dei tu digitus,

tu rite promissum Patris

sermone ditans guttura.

 

Accénde lumen sénsibus

infunde amorem cordibus,

infirma nostri corporis

virtutefirmans pérpeti.

 

Hostem repéllas longius,

pacémque dones protinus ;

ductore sic te pràevio

vitémus omne noxium.

 

Per te sciamus da Patrem,

noscàmus atque Filium,

te utriusque Spiritum

credamus omni témpore. Amen.

 

Toi qu'on appelle Conseiller,

Don du Seigneur de Majesté,

Source vive, Feu, Charité,

Toi qui es onction spirituelle,

 

Toi le Donateur aux sept dons,

Puissance de la main de Dieu,

Toi que le Père avait promis,

Qui fais jaillir notre louange,

 

Mets ta lumière en nos esprits,

Répands ton amour en nos coeurs,

Et que ta force sans déclin

Tire nos corps de leur faiblesse.

 

Repousse l'Adversaire au loin ;

Sans tarder, donne-nous la paix ;

Ouvre devant nous le chemin :

Que nous évitions toute faute!

 

Fais-nous connaître Dieu le Père,

Fais-nous apprendre aussi le Fils

Et croire en tout temps que tu es

L'unique Esprit de l'un et l'autre.

 

 


Appel aux saints de tous les temps :

 

Le célébrant : Frères et sœurs, supplions Dieu notre Père et tous ceux et celles qui à travers le monde et dans tous les temps, ont vécu l’Evangile quotidiennement et jusqu’au bout. Que leur intercession obtienne à sœur Alice du Christ Roi la grâce de vivre en plénitude sa consécration.

 

Litanie des saints :               W 13-23   Priez, priez le Seigneur

 

 

 

Sainte Mère de Dieu : Priez pour nous !

Reine des anges et des archanges : Priez pour nous !

Marie, Notre Dame de Lez : Priez pour nous !

Saint Joseph, patron du monastère : Priez pour nous !

Ô Vous, modèles de toutes sainteté : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint Pierre et Saint Paul : Priez pour nous !

Saint Jacques et Saint Jean : Priez pour nous !

Et vous, tous les apôtres de Jésus : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint Jean Chrysostome et Saint Augustin : Priez pour nous !

Saint Grégoire et Saint Thomas d’Aquin :

Et vous, tous nos guides sur le chemin de la foi : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint Antoine du désert et saint Pacôme : Priez pour nous !

Saint Benoît et Saint Bernard : Priez pour nous !

Et vous, tous nos pères dans la vie monastique : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint Dominique et Ignace de Loyola : Priez pour nous !

Sainte Thérèse d’Avila et Sainte Thérèse de Lisieux : Priez pour nous !

Et vous, tous les maîtres de la vie spirituelle : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint Etienne et Saint Fiacre : Priez pour nous !

Saint Céline et Sainte Geneviève : Priez pour nous !

Saint Faron et Sainte Fare: Priez pour nous !

Et vous tous les saints du diocèse de Meaux : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint Gausbert et Saint Bernard : Priez pour nous !

Sainte Foi et Saint Emilie de Rodat : Priez pour nous !

Saint Géraud et Saint Flour : Priez pour nous !

Saint Thomas Becket et Saint Blaise: Priez pour nous !

Et vous tous les saints de la région : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint François et Saint Antoine : Priez pour nous !

Saint Bonaventure et Saint Louis d’Anjou: Priez pour nous !

Saint Pio et Bienheureux Jean de Roquetaillade : Priez pour nous !

Vénérables François Pouget et François Simonis : Priez pour nous !

Et vous tous les saints franciscains : Priez, priez le Seigneur...

 

Sainte Claire et Sainte Agnès d’Assise: Priez pour nous !

Sainte Agnès de Prague et Sainte Colette : Priez pour nous !

Bienheureuse Bonne d’Armagnac : Priez pour nous !

 Bienheureuse Marie Céline de la Présentation : Priez pour nous !

Et vous toutes les saintes clarisses : Priez, priez le Seigneur...

 

Saint Louis de France et Sainte Elisabeth de Hongrie : Priez pour nous !

Saint Roch et Saint Yves : Priez pour nous !

Sainte Brigitte de Suède et Saint Pie X: Priez pour nous !

Saint Jean Marie Vianney, curé d’Ars : Priez pour nous !

Et vous tous les saints du Tiers-Ordre Franciscain : Priez, priez le Seigneur...

 

Sainte Adélaïde et Saint Nicolas : Priez pour nous !

Saint Jean-Baptiste et Sainte Bernadette : Priez pour nous !

Bienheureuse Isabelle et Sainte Odile : Priez pour nous !

Et vous tous les saints de nos familles : Priez, priez le Seigneur...

 

Saints de toutes races et de toutes nations : Priez pour nous !

Gens illustres, gens obscurs : Priez pour nous !

Vous, les amis de Dieu : Priez, priez le Seigneur...

 

Le célébrant :   Prions le Seigneur, avec les paroles même de Saint François : « Dieu tout-puissant, éternel, juste et bon, nous ne sommes que néant et pauvreté. Mais Toi, à cause de Toi-même, donne à Sœur Alice du Christ Roi la grâce d’agir toujours selon Ta volonté telle qu’elle la connaît, et de vouloir toujours ce qui Te plaît. Ainsi elle deviendra capable, intérieurement purifiée, illuminée et animée par l’Esprit Saint, de suivre les traces de Ton Fils Jésus Christ, et par sa seule grâce, de parvenir jusqu’à Toi qui, en Trinité parfaite et très simple Unité, vis et règnes dans les siècles des siècles. »             Amen           

 

Sœur Alice émet ses premiers vœux entre les mains de son abbesse

 

« Moi, Sœur Alice du Christ Roi, par la grâce que le Seigneur m’a donnée, pour la louange de Dieu, fermement décidée à vivre plus pleinement l’Evangile, devant les sœurs qui m’entourent, en tes mains, sœur Sylviane, je fais vœu pour toujours de vivre dans l’obéissance, sans rien en propre et dans la chasteté, selon la Règle des Sœurs Pauvres de Sainte Claire, confirmée par le Pape Innocent IV et selon les Constitutions, en choisissant le retrait établi par l’Eglise. De tout cœur, je me donne à cette famille religieuse ; que  sous l’action de l’Esprit Saint, par l’intercession de la bienheureuse Vierge Marie Immaculée, de notre Père Saint François, de notre Mère Sainte Claire et de tous les Saints, avec l’aide de mes sœurs, je réalise pleinement ma consécration au service de Dieu et de l’Eglise. »

 

L’abbesse : Et moi par la mission qui m’est donnée, au nom de l’Eglise, je reçois ces vœux : que Dieu unisse ton offrande au sacrifice du Christ et te rende capable de la vivre en plénitude.

 


Bénédiction solennelle par le célébrant, les mains étendues. Soeur Alice se met à genoux :

Seigneur Dieu, Créateur du monde et Père de tous les hommes, nous Te louons et nous Te rendons grâce d'avoir choisi un peuple de la race d'Abraham et de l'avoir consacré en lui donnant un nom. Lorsqu'il traversait le désert, Tu le soutenais en lui parlant coeur à coeur. Et Ta main pour lui, faisait des merveilles. S'il était pauvre et abandonné, Tu faisais avec lui une alliance d'amour. S'il s'égarait loin de Ton amitié, Tu le ramenais au chemin de Ta grâce. Et lorsqu'il Te cherchait, Ton amour de Père l'a prévenu jusqu'à ce qu'il habite au pays de la liberté.

Mais surtout Père, nous Te bénissons de nous avoir fait parvenir à la connaissance de la vérité par Jésus le Christ, Ton Fils et notre frère. Né de la Vierge Marie, il a délivré Ton peuple du péché, par sa mort et sa Résurrection, il a scellé avec lui une Alliance Nouvelle et éternelle. Assis à Ta droite, il a envoyé l'Esprit qui n'a cessé d'appeler des disciples : il en est qui consacrent toute leur vie à la gloire de Ton nom et au salut du monde en suivant les conseils de l'Evangile.

 

Parmi eux Tu as fait naître Ton serviteur François, et Ta servante Claire, qui s'unirent pauvres et humbles, au Christ Pauvre. Dans la foi et le silence, elle renouvela le mystère de Marie, Mère du seigneur, méditant en son cœur, la Parole, et lui faisant porter des fruits de charité.

 

Aujourd'hui, Seigneur, regarde notre sœur Alice, que dans ton amour tu as appelée à la suite du Christ sur les pas de Claire. Répands sur elle la plénitude de ton Esprit, afin que ce qu'elle a promis aujourd'hui, avec Ta grâce, elle l'observe fidèlement jusqu'au bout. Que resplendisse en elle le visage de Ton Christ pour que tous, en la voyant, découvrent la présence de Ton Église. AMEN!

 

Signature du registre : Sœur Alice va signer sur l’autel l’acte officiel de sa profession. Le célébrant, le Père François Nicolas, oncle de Soeur Alice,  puis l’abbesse signent ensuite.

 

Chant :                               L   6          Tu es passé sur le rivage

 

 

 

2.      Tu es monté sur la montagne, Tu m’as dit : « Viens voir qui je suis ». Tu joues toujours à «Qui perd, gagne», Ton éclair déchire la nuit. Pourquoi ai-je cru ta Parole ? Pourquoi ai-je écouté ta Voix ?

      Tu es vraiment, le Fils de l’homme, Tu es la source de la joie.

 

Remise de l’anneau À Sœur Alice (signe du lien définitif avec Jésus-Christ)


 

Le célébrant bénit l’anneau et le remet à Sœur Alice en disant : «Dieu créateur et  source de toute grâce, répands ta bénédiction sur cet anneau. Accorde à celle qui le portera de persévérer avec une joie profonde et une entière fidélité. Par Jésus le Christ, notre Seigneur.

Sœur Alice, recevez cet anneau en signe de votre alliance avec le Christ, gardez au Christ une fidélité sans reproche, veillez dans la prière jusqu’au jour où il vous introduira dans la joie qui n’aura pas de fin. »

 

Sœur Alice : Amen

 

L’abbesse : Sœur Alice, tu fais définitivement partie de la famille des sœurs de Sainte Claire, dans la communauté de Mur de Barrez. Désormais tu as tout en commun avec nous.

 

Par un geste fraternel, la communauté accueille sœur Alice


Chant et baiser de Paix :          L 217   Je choisis de vivre

                                              

                         

Suite de la Messe

  

Liturgie Eucharistique

 

Offertoire                          


 

Sanctus :                             Al 597      Messe du Peuple de Dieu

 

Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers !

Le ciel et la terre sont remplis de ta Gloire.

Hosanna au plus haut des cieux !

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur,

Hosanna au plus haut des cieux !

 

Anamnèse :                         Al 597      Messe du Peuple de Dieu

 

Gloire à Toi qui étais mort, Gloire à Toi qui es vivant,

notre sauveur et notre Dieu, viens, Seigneur Jésus.

 

Notre Père :                       Proclamé

 

Fraction du Pain :                Al 597      Messe du Peuple de Dieu

 

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde

Prends pitié de nous, prends pitié de nous.

 

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde

Prends pitié de nous, prends pitié de nous.

 

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde

Donne-nous la paix, donne-nous la paix.

 

Chant de Communion :            Voici le corps et le Sang du Seigneur

 

 

 

Oraison, puis Bénédiction, avec les paroles de Sainte Claire :

 

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde. Amen.

Qu’il vous montre sa face et qu’Il vous fasse miséricorde. Amen.

Qu’il tourne son visage vers vous et vous donne la paix, Amen.

Que le Seigneur soit toujours avec vous et vous toujours avec Lui. Amen.

Que le Seigneur vous bénisse Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

 

 

Chant d’envoi :                        Venez chantons notre Dieu

 


 

Les Sœurs Clarisses - Monastère Sainte Claire - 2 rue de la Berque - 12600 Mur de Barrez – www.steclairemur.org